Back to top

Les mobilisations collectives cyclistes en Amérique du Nord : Mexico, San Francisco et Vancouver

Recherches en cours
Début: Avril 2022
Fin: Janvier 2023

Ce projet vise à analyser les mobilisations collectives cyclistes dans trois villes d’Amérique du Nord, Mexico, San Francisco et Vancouver. Il s’agit d’étudier ces mouvements et les revendications qui les sous-tendent en les analysant au prisme du concept de justice mobilitaire.

Acteurs de la recherche

 

La recherche

La recherche sera menée par Matthieu Gillot dans le cadre d’un voyage à vélo remontant le continent nord-américain, de Mexico à Vancouver en passant par San Francisco. Il s’intéressera aux mouvements collectifs cyclistes dans ces différentes villes et les analysera en étudiant le profil des manifestants, leurs discours, leurs moyens d’actions et l’influence de leur mobilisation sur les populations et les institutions publiques.

Matthieu Gillot postule que les revendications qui sous-tendent ces mouvements peuvent être d’ordre cycliste (besoin d’infrastructure, légitimité, etc.), politique (contestation sociale et politique, place dans les processus de décisions), environnementales (lutte contre la pollution et les émissions de gaz à effet de serre) ou encore féministes (vélo comme outil d’émancipation et d’autonomisation). À ce titre, elles peuvent être analysées au prisme du concept de justice mobilitaire proposé par Mimi Sheller (voir à ce sujet la vidéo de Mimi Sheller : https://forumviesmobiles.org/videos/13110/de-la-rue-la-planete-la-justice-mobilitaire-peut-elle-rassembler-les-luttes). Celle-ci appelle à penser ensemble, sous l’angle de la mobilité, différentes crises contemporaines – crise urbaine avec des inégalités d’accès à la ville, crise migratoire, crise environnementale – opérant à différentes échelles – l’échelle du corps, de la rue et de la ville, qui est celle des mobilités quotidiennes ; l’échelle nationale et internationale où se joue l’accueil des migrants ; l’échelle du monde avec la mobilité des ressources et des personnes qui influe sur le climat.

Il comparera les mouvements cyclistes pour mettre en lumière leurs similitudes et leurs différences et en identifier les causes et les formes, en lien notamment avec les caractéristiques culturelles, urbanistiques (géographie, espace public…), historiques et politiques des trois villes concernées.

  • Mexico est l’une des métropoles les plus peuplées et denses au monde, avec 21 millions d’habitants et 6200 habitants au km² ; les problématiques de pollution auxquelles elle fait face en font un environnement hostile pour les cyclistes. Le collectif Bicitekas, présent à Mexico depuis 1997, se mobilise notamment autour de l’enjeu de la qualité de l’air. Pendant la pandémie, il a créé un système de dons de vélos pour permettre aux travailleurs de la santé de se déplacer plus facilement.
  • San Francisco est la deuxième grande ville la plus dense des États-Unis, avec une aire urbaine d’un peu moins de 5 millions d’habitants et une densité de 1500 habitants au km². Avec ses célèbres collines, elle est caractérisée par d’importants dénivelés qui impactent fortement les mobilités et constituent un enjeu pour les cyclistes. San Francisco est le berceau des Critical Masses, manifestations cyclistes apparues dans les années 1990, qui ont conduit à l’adoption d’un Plan Vélo en 2009. La ville est également connue pour être un haut-lieu de la contre-culture et de la tolérance, ce qui influe sur les revendications portées par les mouvements cyclistes.
  • Enfin, avec 2,5 millions d’habitants, Vancouver est la plus petite des trois villes étudiées. Sa géographie particulière, entre mer et montagnes et à la frontière avec les États-Unis, a limité son expansion géographique et favorisé la densité, qui s’élève à 5500 habitants au km². Dès les années 1980, une politique de mobilité alternative à la voiture s’appuyant sur les transports collectifs et les modes actifs est mise en place. Seule ville d’Amérique du Nord à ne pas être traversée par une autoroute, Vancouver est souvent citée comme faisant partie des villes les plus vivables du monde. La concertation y est également mise à l’honneur dans plusieurs politiques publiques. Les mouvements cyclistes de la ville cherchent à maintenir cet environnement favorable.

La méthodologie

Le projet sera mené dans le cadre d’un voyage à vélo de Mexico à Vancouver. Dans les différentes villes, des entretiens seront menés avec des acteurs clés des mobilisations cyclistes, complétés par une analyse des documents produits par ces mouvements (flyers, logos, affiches, etc.) et par une observation participante lors des mobilisations.

Ce projet s’inscrit dans la continuité d’un autre projet financé par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, qui a consisté à étudier les mouvements cyclistes dans plusieurs métropoles sudaméricaines. Le cas de Santiago du Chili a par ailleurs fait l’objet d’un article dans la rubrique Carnets des Suds ( https://forumviesmobiles.org/carnets-des-suds/15460/la-revolution-cycliste-plurinationale-de-santiago-ou-le-velo-comme-outil-de-revendications).

Les résultats sont attendus en janvier 2023.

Mobilisation

La mobilisation est l’action par laquelle les individus sont appelés à se mettre en mouvement pour se rassembler dans l’espace public en vue d’une entreprise concertée, que ce soit pour exprimer et défendre une cause commune ou pour participer à un événement. En ce sens, il s’agit d’un phénomène social relevant du champ de la mobilité. Cet article a été rédigé par Sylvie Landriève, Dominic Villeneuve, Vincent Kaufmann et Christophe Gay.

En savoir plus x

Mobilité

Pour le Forum Vies Mobiles, la mobilité est entendue comme la façon dont les individus franchissent les distances pour déployer dans le temps et dans l’espace les activités qui composent leurs modes de vie. Ces pratiques de déplacements sont enchâssées dans des systèmes socio-techniques produits par des industries, des techniques de transport et de communication et des discours normatifs. Cela implique des impacts sociaux, environnementaux et spatiaux considérables, ainsi que des expériences de déplacements très diverses.

En savoir plus x