Back to top

Motilité

Par Vincent Kaufmann (Sociologue)
10 Décembre 2012

La motilité se définit comme l'ensemble des caractéristiques des personnes qui leur permettent de se déplacer, à savoir leurs conditions sociales d’accès, leurs compétences et leurs projets de mobilité.


Chaque personne, chaque groupe se caractérise par des propensions plus ou moins prononcées à se mouvoir dans l’espace géographique, économique et social. L’ensemble de ces aptitudes a été appelée "la motilité", en référence à l’acception de ce terme en biologie . Conceptualisée par Vincent Kaufmann (2002), la motilité se définit comme "l'ensemble des caractéristiques personnelles qui permettent de se déplacer", c’est-à-dire les capacités physiques, le revenu, les aspirations à la sédentarité ou à la mobilité, les conditions sociales d’accès aux systèmes techniques de transport et de télécommunication existants, les connaissances acquises, comme la formation, le permis de conduire, l’anglais international pour voyager, etc.

La motilité se réfère donc aux conditions sociales d’accès (les conditions auxquelles il est possible d’utiliser l'offre au sens large), aux compétences (que nécessite l'usage de cette offre) et aux projets de mobilité (l'utilisation effective de l'offre permet de les concrétiser). Par exemple pour les transports, la motilité est la manière dont une personne ou un groupe fait siennes les possibilités de déplacements proposées par l’offre de transport.

 Précisions

La motilité conduit à considérer qu’entre l’offre et la demande se situe l’acteur, qui capte les possibilités proposées par l’offre et les transforme en demande de déplacement selon une logique qui lui est propre.

Tout l’intérêt de ce modèle, c’est qu’il permet de cerner les relations entretenues entre les possibilités offertes par l’offre, la motilité et la demande. Ces relations sont d’autant plus importantes que les possibilités de déplacements se sont considérablement élargies depuis une cinquantaine d’années et qu’en conséquence, il n’y a plus de relation mécaniste entre une offre et une demande, mais un univers dans lequel chaque acteur va effectuer des choix.

Plusieurs enquêtes récentes ont permis de mesurer la motilité (Kaufmann, Viry, Widmer, 2009 ; Canzler et al., 2008 ; Kesselring, 2005). Si elles restent exploratoires dans la mesure où elles n’ont pas encore débouché sur l’adoption d’une méthodologie validée "standard de mesure", elles mettent en évidence plusieurs types d’aptitudes à se mouvoir, types qui sont différenciés à la fois en termes sociaux et spatiaux, mais qui sont assez faiblement associées au revenu et au niveau d’éducation.

À l’inverse, dans sa thèse doctorale sur les inégalités face aux transports à Santiago du Chili, Regina Witter montre que la motilité de la population est très fortement associée au revenu et au niveau d’éducation. Ce résultat est important, car il suggère que la motilité n’est pas forcément un concept pertinent pour analyser la mobilité dans des pays émergents (Witter, 2012).

Dans son ouvrage Rethinking the City , Vincent Kaufmann a également appliqué la notion de motilité aux entreprises, pour conceptualiser leur stratégie de mobilité, qui peut être fondée sur des combinaisons variées de changement et de déplacement. Dans le même livre, il applique aussi la notion de motilité aux villes, aux municipalités, pour décrire leur capacité à changer des éléments du contexte urbain tels que les infrastructures de transport mais également les relations sociales et les modes de vie (Kaufmann, 2011).

 Bibliographie

Canzler W., Kaufmann V. et Kesselring S. (eds.) (2008), Tracing mobilities , Ashgate, Burlington

Kaufmann, V. (2002), Re-thinking mobility , Ashgate, Burlington

Kaufmann, V. (2008), Les paradoxes de la mobilité. Bouger, s’enraciner, Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne

Kaufmann, V. (2011), Rethinking the City , Routledge and EPFL Press, London and Lausanne

Kaufmann, V. et Widmer E. (2006), “Motility and Family Dynamics: Current Issues and Research Agendas,” Zeitschrift für Familienforschung , 18. Jahrg., Heft 1/2006, pp.111-129

Vincent Kaufmann , Gil Viry and Eric Widmer (2010), “Motility,” in Norbert Schneider et al. (eds.), Mobile Living across Europe II – Causes and determinants of Job mobility and their individual and societal consequences , Barbara Budrich Publishers, Opladen, pp. 95-112

Kesselring, S. (2005), "New mobilities management. Mobility pioneers between first and second modernity", Zeitschrift für Familienforschung , (2), pp. 129–143

Witter R. (2012), Public urban transport, mobility competences and social exclusion. The case of Santiago de Chile , Thèse EPFL, Lausanne

Déplacement

Le déplacement est un franchissement de l’espace par les personnes, les objets, les capitaux, les idées et autres informations. Soit il est orienté, et se déroule alors entre une origine et une ou plusieurs destinations, soit il s’apparente à une pérégrination sans véritable origine ou destination.

En savoir plus x

Vincent Kaufmann

Sociologue

Sociologue suisse, Vincent Kaufmann est l’un des pionniers de la recherche sur la mobilité et l’inventeur du concept de motilité. Il est directeur du laboratoire de Sociologie Urbaine de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (LaSUR-EPFL) et professeur de sociologie et d’analyse des mobilités.



Pour citer cette publication :

Vincent Kaufmann (10 Décembre 2012), « Motilité », Préparer la transition mobilitaire. Consulté le 03 Décembre 2022, URL: https://forumviesmobiles.org/dictionnaire/451/motilite


Licence Creative Commons
Les Dictionnaire du Forum Vies Mobiles sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues en nous contactant via ce formulaire de contact.


Autres publications


Mobilité

Mobilité

Agathe Lefoulon, Forum Vies Mobiles