Back to top

Flux touristiques et densité de visiteurs dans les destinations européennes, pendant et après la pandémie de Covid-19

Recherches en cours
Début: Février 2022
Fin: Janvier 2024

La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement qui en ont découlé ont constitué pour le secteur européen du tourisme une période inédite. Avec la fin des restrictions de voyage, le nombre de touristes a recommencé à augmenter. Toutefois, nous ne disposons encore d’aucune analyse détaillée concernant l’effet de la pandémie sur les flux touristiques avant, pendant et après les restrictions de voyage aux niveaux local et régional. Ce projet a pour objectif de fournir une vue d’ensemble des transformations actuelles des mobilités dues à la pandémie, dans une sélection de destinations situées au Danemark, en France et en Espagne. Il s’appuiera sur la collecte et l’analyse de données de TripAdvisor.

Acteurs de la recherche

 

Contact : Christophe Gay

Objectif

Le projet recueillera des données exceptionnelles en temps réel, en utilisant des algorithmes informatiques pour extraire automatiquement de grandes quantités de données à partir de TripAdvisor, un portail touristique de premier plan. Il portera sur la période de restrictions des voyages liées au Covid en France, en Espagne et au Danemark, ainsi que sur les mois qui l’ont précédée et qui l’ont suivie. En s’appuyant sur ces données, ce projet proposera des descriptions et des analyses liées aux points suivants :

Régions et sites spécifiques : les données récoltées porteront sur des sites de chacun des trois pays étudiés, offrant ainsi de nouvelles informations sur les flux touristiques au sein des régions et des sites.

Tendances de la demande et pratiques des touristes, satisfaction des visiteurs : les données inédites, comprenant notamment les profils (anonymisés) des visiteurs, révèleront la tendance de la demande touristique, la fréquence des visites et des activités.

Défis environnementaux : le projet permettra d’identifier et de quantifier la réorientation des flux touristiques entraînée par la pandémie, entre des destinations saturées et des lieux moins connus, y compris ceux situés en périphérie.

Le projet évaluera les réponses à la pandémie, avec un intérêt particulier pour les politiques mises en œuvre et leurs effets de causalité, en prenant en compte les spécificités et les différences régionales. L’analyse des résultats et les recommandations du projet seront utiles au développement de stratégies et de politiques à différentes échelles (par exemple, visites dans des sites fortement fréquentés ou en périphérie).

Le projet abordera les questions suivantes :

  • Dans quelle mesure l’activité touristique, évaluée à partir des données de TripAdvisor, a-t-elle diminué durant la pandémie, et à quelle vitesse reprend-elle son cours ?
  • Quelle a été l’influence de la pandémie sur les distances parcourues ?
  • Quels sont les modifications respectives des parts du tourisme domestique / étranger ?
  • La pandémie a-t-elle réorienté les flux touristiques, des destinations bondées vers des sites moins connus ?
  • La pandémie a-t-elle réorienté les flux touristiques, des zones urbaines vers les campagnes ?

Le projet aboutira à des résultats exploitables dans plusieurs disciplines et contribuera à plusieurs domaines de recherche, portant notamment sur l’économie, le commerce, le tourisme, la géographie et l’environnement.

Données

Un important corpus sur la mobilité des visiteurs de sites touristiques sera obtenu par la collecte de données massives à partir de TripAdvisor. La source et la méthode de recueil des données permettront d’élaborer des bases de données originales en temps réel, portant sur la période qui a précédé les débuts du Covid, sur les mois de pandémie et de confinement, et sur la période de levée progressive des restrictions de voyages.

Ces données seront décrites et partagées avec l’ensemble de la communauté universitaire, ce qui facilitera, stimulera et améliorera la qualité de la recherche dans les domaines concernés.

Confinement

Les mesures de confinement instaurées en 2020 dans le cadre de la crise du Covid-19, variables selon les pays, prennent la forme d’une restriction majeure de la liberté de se déplacer durant un temps donné. Présenté comme une solution à l’expansion de la pandémie, le confinement touche tant les déplacements locaux qu’interrégionaux et internationaux. En transformant la spatio-temporalité des modes de vie, il a d’une part accéléré toute une série de tendances d’évolutions préexistantes, comme la croissance du télétravail et des téléachats ou la croissance de la marche et de l’utilisation du vélo, et d’autre part provoqué une rupture nette dans les mobilités de longue distance. L’expérience ambivalente du confinement ouvre sur une transformation possible des modes de vie pour le futur.

En savoir plus x


Thématiques associées :

Théories



Autres publications